Alerte Eveil - Lettre de veille - Entreprises
logo INSEE

Lettre de veille - Entreprises

Division Documentation

22 - 07 - 2021

A) PUBLICATIONS INSTITUTIONNELLES

L’impact de la crise sanitaire sur la situation financière des entreprises en 2020 : une analyse sur données individuelles

publications.banque-france.fr
Cette étude de la Banque de France cherche à évaluer l’impact de la crise sanitaire sur la situation financière de plus de 645 000 entreprises françaises en 2020. Elle montre que la quasi-stabilité de la dette nette au niveau macroéconomique masque de fortes disparités au niveau individuel. L’hétérogénéité est marquée entre secteurs (avant et après dispositifs de soutien public) mais également au sein de chaque secteur. L’occurrence et l’intensité des chocs négatifs de trésorerie à fin 2020 sont par ailleurs corrélées à la qualité de crédit de l’entreprise avant crise.

Difficultés d’approvisionnement et hausse des prix des matières premières : vont-elles perdurer ?

lelab.bpifrance.fr

Les difficultés d’approvisionnement, la hausse des prix des matières premières (énergie, agricoles, industrielles) et des coûts de transport se sont accumulées au 1er semestre 2021. Celles-ci pénalisent les entreprises, qui pour certaines peinent à assurer leur production. 

Une grande partie des facteurs à l’origine de cette situation seraient temporaires. La forte demande de produits industriels ralentirait cette année avec la fin des restrictions sanitaires. Les capacités d’offre pourraient, dans certains cas, rester contraintes jusqu’en 2022. La confiance des entreprises françaises dans la reprise reste à ce stade cependant élevée.

Les groupes étrangers dégagent 12 % du chiffre d’affaires du commerce de détail en biens d’équipement de la maison

www.insee.fr

 

Dans le commerce de détail en biens d’équipement de la maison, biens TIC et en biens de loisirs, les enseignes appartenant à un groupe étranger représentent 4 % des magasins et 12 % du chiffre d’affaires.
Les enseignes appartenant à un groupe étranger sont plus souvent organisées en réseau intégré ou en franchise que les enseignes françaises.  Elles dégagent un chiffre d’affaires par personne occupée et un taux de marge commerciale en moyenne plus élevés.

L'impact du premier confinement sur le système alimentaire français

cna-alimentation.fr

Cette note du Conseil National de l'Alimentation revient sur le fait que le déclenchement de la crise a mis au jour les risques, les inégalités et les fragilités inhérentes au système alimentaire français et mondial, mais aussi la capacité d’adaptation des acteurs de la chaîne. Le premier confinement a fait entrevoir des systèmes alternatifs à même d’assurer la continuité de l’approvisionnement sur le territoire.

Comment éviter le décrochage des sous-traitants de l'aéronautique?

www.rfi.fr
Avec l'effondrement du trafic aérien, conséquence de la pandémie de coronavirus, c'est toute une filière, l'aéronautique, qui souffre. Après des années d'effervescence, les commandes et les livraisons d'avions sont en berne, entraînant dans la tourmente des centaines d'entreprises. Dans la région de Toulouse, depuis que l'avionneur Airbus a annoncé des pertes records ainsi que son propre plan social, rien ne va plus chez les sous-traitants. Malgré le vaste plan de relance de l'État en faveur de l'industrie, les plans sociaux menacent des milliers d'emplois dans la région.
(podcast)

Envolée des radiations d'entreprises au premier semestre 2021 : symptôme d'une économie en mutation

www.cngtc.fr
Le premier semestre 2021 est marqué par l'envolée du nombre d'entreprises radiées du registre du commerce et des sociétés, en hausse de près de 28% à un an d'intervalle, et résultant majoritairement d'une décision volontaire du chef d'entreprise. La transformation du tissu entrepreneurial français semble ainsi s'accélérer et s'inscrire dans le temps, avec des secteurs traditionnels en recul et de nouvelles activités en plein essor, à l'instar du e-commerce et de la livraison à domicile.

Produits agricoles : des prix à la production au plus haut depuis 2013 sous l’effet d’une demande mondiale dynamique et de disponibilités limitées

agreste.agriculture.gouv.fr
De mars à mai 2021, les prix à la production des produits agricoles poursuivent leur hausse et atteignent des niveaux inégalés depuis 2013. C’est le cas des prix des céréales et des oléagineux, en nette augmentation sur un an, en lien avec des disponibilités limitées en fin de campagne, des craintes quant aux effets des aléas climatiques sur les récoltes et des exportations soutenues vers la Chine. Il en va de même pour les fruits frais dont les cours élevés reflètent la chute des récoltes, conséquence du gel d’avril.

Filière bois : la fuite du chêne français en Chine

www.franceculture.fr
La filière bois française lance un cri d'alarme : les volumes de chêne français achetés par la Chine en ce moment pourraient bien mettre le secteur en péril. Ces exportations massives constituent autant de matière première que ne pourront pas travailler les scieries et les artisans français.

A lire sur le sujet :
«Évitons le sacrifice de notre filière bois!»

B) PUBLICATIONS DE SOURCES INDEPENDANTES

La société à mission, une influence encore modeste

www.latribune.fr
Des blocages relatifs aux investissements et aux évolutions organisationnelles nécessaires, mais aussi au comportement du consommateur, freinent l’adoption du label prévu par la loi Pacte.

A lire sur le sujet :
Raison d'être et société à mission : il est temps de permettre aux PME et aux ETI de passer à l'action

Pourquoi les Anglo-saxons dominent la critique vinicole mondiale

theconversation.com
On pourrait être tenté de penser que c’est l’Europe continentale – traditionnellement associée à la production de vin – qui fournit les critiques les plus influents internationalement. Or il n’en est rien, et cela pour plusieurs raisons.

Pass sanitaire : l'exécutif précise les règles dans les entreprises

business.lesechos.fr

Le ministère du Travail a livré un certain nombre de précisions en amont de l'examen en conseil des ministres du projet de loi sur l'extension du pass sanitaire et l'obligation vaccinale. Il prévoit notamment l'obligation de n'embaucher que des salariés en règle. 

Le rôle politique des entreprises

www.jean-jaures.org
Déjà constaté avant la crise sanitaire, le souhait d’une plus grande responsabilité des entreprises, au-delà des missions inhérentes à leur activité, s’est fortement accru tout au long de cette période hors norme. Il résonne à présent d’autant plus que les salariés souhaitent y apporter leur propre contribution et sont particulièrement sensibles au positionnement de leur employeur sur des sujets politiques à dominante économique ou sociétale.

How businesses are surviving Covid-19: The resilience of firms and the role of government support

voxeu.org
As the economy locked down in March 2020, businesses across the UK struggled to operate. And yet, fewer firms declared bankruptcy during the pandemic than in preceding years. This column introduces a model designed to examine the economic impact of Covid-19. It determines that government assistance rescued previously profitable firms that might not have survived lockdowns, but also propped up weaker firms that would have failed in normal times. The difficulties in effectively targeting aid justifies the expansive support distributed during the crisis.

Trésorerie des grandes entreprises et ETI: l'appréciation de la trésorerie d’exploitation au zénith

www.rexecode.fr
Selon les trésoriers des grandes entreprises et des ETI interrogés début juillet, la situation de trésorerie d’exploitation s’améliore encore : la proportion de trésoriers qui la juge aisée n’a jamais été aussi élevée depuis la création de l’enquête en 2005.
Autre point inédit de cette édition : les trésoriers sont désormais plus nombreux à juger que les cours matières premières ont une influence sur leur trésorerie (38%) que le taux de change (35%).

L'Europe est embourbée dans le traité sur la charte de l’énergie, un frein à la transition énergétique

www.novethic.fr
Le Traité sur la Charte de l'énergie, signé à la sortie de la guerre froide, est une épine dans le pied de Bruxelles. Le texte, qui permet à des investisseurs de l'énergie, y compris dans les secteurs les plus polluants, d'attaquer un État pour sa politique climatique, doit être modernisé. Mais les négociations patinent au sein de l'UE. Quelque 400 organisations ont demandé début juillet une sortie collective des États membres avant la COP26 en novembre, une position soutenue par la France.

« Forcez-nous à faire mieux » : l’appel de l’industrie textile face à l’urgence climatique

www.lavie.fr
« La différence de prix entre faire bien et faire mal est si démentielle qu’il y a un avantage compétitif à faire mal pour gagner des parts de marché ».
Ce ne sont pas moins de 150 entreprises du secteur textile qui viennent de signer une tribune. Elles réclament une loi plus contraignante pour l’industrie de l’habillement, une des plus polluantes au monde.
 
Pour toute remarque ou renseignement complémentaire, contactez Bibliothèque de l'Insee Alain Desrosières
Dans le cadre du RGPD et de la loi Informatique et libertés, le traitement de vos données personnelles se limite à l'envoi de messages. Vos données (courriel) sont uniquement accessibles aux administrateurs de la plateforme et au créateur de cette alerte. Vous pouvez demander le détail des données personnelles utilisées et leur modification ou suppression sur simple demande (Bibliothèque de l'Insee Alain Desrosières).