Alerte Eveil - Lettre de veille - Travail-Emploi
logo INSEE

Lettre de veille - Travail-Emploi

Division Documentation

18 - 08 - 2021

Au deuxième trimestre 2021, le taux de chômage est quasi stable à 8,0 %

www.insee.fr
Au deuxième trimestre 2021, le nombre de chômeurs au sens du BIT atteint 2,4 millions de personnes en France (hors Mayotte), en baisse de 16 000 personnes sur le trimestre. Comme au trimestre précédent, le taux de chômage au sens du BIT est quasi stable (–0,1 point), à 8,0 % de la population active, après une année 2020 marquée par de fortes fluctuations. Il est quasiment identique (–0,1 point) à son niveau de fin 2019, avant la crise sanitaire.

Le chômage baisse, les entreprises peinent à recruter

business.lesechos.fr

Le marché du travail est revenu à son niveau d'avant la crise du Covid-19. Les entreprises connaissent de nouveaux problèmes pour embaucher dans certains secteurs. Elles cherchent à s'en sortir en faisant preuve d'agilité.

L' Assemblée Nationale appelle le gouvernement à honorer ses engagements concernant l’Indemnité Temporaire de Retraite

www.assemblee-nationale.fr
En 1952, le gouvernement a attribué par décret, aux seuls fonctionnaires d’État de certains territoires ultramarins, un supplément de retraite appelé « Indemnité temporaire de retraite » (ITR) destiné à compenser la cherté de la vie dans les outre-mer. Au fil du temps, ce dispositif a produit des effets non désirés : un certain nombre de fonctionnaires d’État, sans lien avec les outre-mer, sont venus passer leur retraite dans les territoires concernés par l’ITR dans le seul but d’augmenter leurs revenus.
En 2008, lors de l’adoption de la suppression progressive de l'ITR (jusqu'en 2027), le gouvernement a pris comme engagement qu'un système de cotisation sur les primes et indemnités serait mis en place pour améliorer le niveau des retraites, comme cela est le cas pour les agents territoriaux . Cependant treize ans après, cette promesse n'a pas été tenue.

Income inequality during the Covid-19 pandemic

voxeu.org
The negative economic impact of the Covid-19 pandemic has received much attention, but less is known about its distributional consequences. This column presents new evidence on the pandemic’s inequality effects in Sweden using data on earnings and individual take-up of government Covid-19 support. The results show that income inequality increased during the pandemic, mostly due to layoffs and fewer working hours among low-income, part-time employees. The government’s support policies significantly dampened the increase in inequality increase but did not reverse it.

L'hôpital risque-t-il le burn out ?

www.franceculture.fr
Entre grèves et manifestations, une partie des hospitaliers se tend face à l'obligation vaccinale, tandis que la situation sanitaire, elle, se dégrade. Déjà en surchauffe depuis plusieurs mois, l'hôpital n'est-il pas en train de traverser la crise de trop ? (podcast, 44 min)

The advantages of unionization are obvious, so why don’t more workers join unions?

theconversation.com
Public opinion polls indicate that, if given the choice, many non-union workers would opt to unionize. However, many of these workers, particularly those concentrated in relatively small workplaces in the private sector, simply can’t find a union willing to organize them.
Organizing small workplaces is generally cost-prohibitive for unions and rarely results in broader bargaining power for workers in a particular sector. Union supply problems explain why we’re more likely to see unions in large workplaces with more than 500 employees than in smaller workplaces with fewer than 20 employees.

La réduction du temps de travail, une perspective pour le « monde d’après »?

www.iweps.be
Ce numéro de Dynamiques Régionales interroge l’actualité et le futur de la réduction collective du temps de travail. Les auteurs y questionnent notamment la capacité des politiques de réductions du temps de travail à contribuer à l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle dans un objectif d’égalité entre les hommes et les femmes et propose également des éléments d’évaluation nuancés des 35 heures en termes économiques et sociaux.

Le désajustement croissant sur les marchés du travail va être un problème majeur

www.research.natixis.com

Les changements structurels dans la nature des emplois dus aux suites de la crise de la Covid ( télétravail, digitalisation, consommation en ligne) et à l’accélération de la transition énergétique vont créer un désajustement croissant sur les marchés du travail entre les compétences demandées par les entreprises et les compétences de la population active, associé à une forte modification de la structure des emplois. On pourra donc de plus en plus avoir un taux d’emploi faible et des difficultés de recrutement fortes.

Les étudiants sénégalais en France et le travail salarié : le « petit boulot » comme clé de lecture d’une migration en crise ?

www.cairn.info
La place que le travail salarié a prise au cours de l’histoire de la migration étudiante ouest-africaine en France nous semble encore largement méconnue. Cet article s’intéresse à la place du « petit boulot » dans les parcours des étudiants sénégalais en France et permet de dégager deux analyses nouvelles. Premièrement, il montre comment le « petit boulot étudiant » est devenu progressivement un marqueur de prolétarisation et dégradation continuelle de leur condition de séjour en France. Ensuite, comment finalement, il devient l’un des marqueurs principaux de différenciation sociale entre étudiants sénégalais en France.

Plus les salaires sont liés aux résultats de l’entreprise, plus les inégalités salariales augmentent

plus.lesoir.be
Il ressort d’une comparaison de l’évolution de la formation des salaires par pays et secteur que les primes de performance ont explosé. La part des travailleurs percevant des primes de la part de leur entreprise a doublé depuis le début des années 2000.
Les rémunérations sont plus souvent directement liées aux performances de l’entreprise dans les secteurs qui participent activement au commerce et qui investissent sans cesse et massivement dans les nouvelles technologies. Elles peuvent être entre 10 et 20 % plus élevées dans ces secteurs et le recours à l’intéressement y est monnaie courante, ce qui renforce encore les inégalités.

UK unemployment falls amid record rise in job vacancies

www.theguardian.com

In the UK, unemployment fell in June as workers made redundant during the pandemic appeared to respond to a record rise in vacancies to re-enter the labour market and secure a job.

According to official figures, the unemployment rate dropped to 4.7% in the three months to June, down 0.2 percentage points on the previous quarter.  The proportion of the working population out of work is still higher than before the pandemic, when unemployment was 3.9%, but the reopening of the economy and the rocketing demand for workers in some industries has pushed up the number of people in work.

A lire sur le sujet :

A million jobs in peril as one in 16 UK firms say they are at risk of closure

Le management algorithmique met les télétravailleurs sous (haute) surveillance

voxeurop.eu
L’essor fulgurant du télétravail pendant la crise de COVID-19 a accéléré la mise en œuvre de l’intelligence artificielle (IA) et du management algorithmique pour encadrer les employés travaillant à domicile et évaluer leurs performances. Bien que ces nouveaux outils comportent des risques majeurs pour les travailleurs (atteintes à la vie privée ou à la santé mentale), les pouvoirs publics tardent à adopter les mesures de protection pourtant indispensables.

Pour toute remarque ou renseignement complémentaire, contactez Bibliothèque de l'Insee Alain Desrosières
Dans le cadre du RGPD et de la loi Informatique et libertés, le traitement de vos données personnelles se limite à l'envoi de messages. Vos données (courriel) sont uniquement accessibles aux administrateurs de la plateforme et au créateur de cette alerte. Vous pouvez demander le détail des données personnelles utilisées et leur modification ou suppression sur simple demande (Bibliothèque de l'Insee Alain Desrosières).